Londonians love their children too..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Londonians love their children too..

Message  Invité le Mer 10 Fév - 21:34

Plus que d'une page de l'Histoire, ce scénario est inspiré de la chanson de Sting

et de l'intro du jeu "Joan of Arc, Wars and Warriors"


LE CONTEXTE

Le siège d'Orléans a commencé en octobre 1428 et Jehanne ne guerroit veritablement qu'en mai et des "combats urbains" tels ceux-ci
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Jargeau
ou
http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Beaugency_(1429)
se déroule encore autor d'Orléans en juin.

En 9 mois, il s'en passe des choses...
Il faut voir les armées semi-mercenaires (Grandes Compagnies) comme des villes ambulantes voir des tribus nomades.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grandes_compagnies
Il n'était pas rare que femme et enfants suivent.
De plus les "Anglais" étaient parfois des Normands ou Aquitains on ne peut plus francophones.
Dans ce contexte, un enfants nés de "l'occupant" n'était pas plus souvent le fruit d'un viol que ceux née des maraudes de certains soldats du Dauphin Charles...

JEHANNE FACE A SA CONSCIENCE

Au terme d'une des multiples escarmouches autour d'Orléans, Jehanne assume avec difficulté les horreurs de la guerre, SA guerre ? Les PJ lui servent d'escorte.
Elle remarque un petit garçon qui pleure sur le cadavre d'un anglais
le garçon: "Daddy, ne meurt pas" (en Franglais dans le texte !)
Jehanne: "viens mon enfant"
le garçon: "je ne suis pas ton enfant, et à cause de toi sorcière, mon père est mort, qui va nourrir ma nouvelle maman et ma petite soeur ?"
sur ce il essaie de frapper Jehanne avec la dague de papa qui manie comme un épée et ne parvient même pas, avec la force de ses 5 ans à bosseler l'armure de Jehanne malgrès ses coups répétés.

Jehanne est destabilisée par cette expérience. Elle qui se voyait femme chevalier défenseur de la veuve et de l'orphelin, la voila montrée, par la voix de l'innocence faiseuse de veuves et d'orphelins...

Des paroles, peut-être inspirée par (Michaël/St Michel) ange guerrier sortent de la bouche de Jehanne.
"Qui sont les vrais coupables ? mes soldats qui eux-aussi ont une famille et qui on tué ton père pour défendre leur vie ?
Où les Lords anglais bien à l'abris qui ont l'enrolé de force ?"
Note:
Les troupes du Dauphin sont en principe volontaires ou professionelles: vassaux remplissant le service d'Ost, mercenaires payés, franc-archers engagés spontanément (souvent moins par patriotisme que pour permettre à leur famille d'être affranchi de la Taille, impôt royal).
Par contre outre-manche, les paysans-archers peuvent être assimilés à des conscrits plus nombreux que motivés, d'où les effectifs démesurés de l'archerie anglaise.

Désignant ses compagnons "Mes Ducs sont avec moi dans le sang et la boue. Où est celui qui a arraché ton père à son île ?"

L'enfant "S'ils sont si forts, qu'ils me ramène maman et p'tite soeur.Si t'es gentille reste avec moi en attendant"

Le Duc Alençon arrivant sur les lieux fait le serment de ramener la mère et la demi-soeur saine et sauve, le Bâtard d'Orléans, dans une compassion d'enfant illégitime lui garantis sa protection. Les 3 seront affecté comme domestiques à sa Maison.

Jehanne "Vous avez entendu ? Viens prions pour l'âme de ton père et la vie de ta mère et de ta soeur. Sainte Marguerite m'a dit que tu l'a beaucoup priée pour aider ta mère à donner vie à ta soeur" (On dit que Marguerite d'Antioche fut avalée par un monstre et qu'elle en transperça miraculeusement le ventre pour en sortir. C'est pourquoi on la représente généralement « issant du dragon ». Elle est invoquée pour la délivrance des femmes en couches.)
L'enfant ne peut résiter au charisme de Jehanne, sa mère adoptive lui ayant demandé de remercier Ste Marguerite avec son père. Ils partent tous deux dans les ruine de la chapelle couvent des Augustins au pied du boulevard de Tourelles, là où tout aurait pu finir (la flèche qui la blessa à l'épaule, son coma) mais où tout à commencé (sa guérison montrée comme miraculeuse) est se met à prier à genoux les mains sur le pommeau de son épée. L'enfant épuisé par la nuit où il a assisté sa mère en couche s'endort.

Si entretemps les PJs questionnent l'enfant, ils en sauront son adresse et son histoire
Le jeune Kevin orphelin de mère a suivis son père, par dela la Manche. Paysan conscript et n'ayant nul autre famille, il a du l'emené avec lui
Il a empéché, lors de la prise de Jargeau à Marianne une femme d'être molestée. Celle-ci à craqué pour "ses deux hommes". Elle est non seulement devenu la mère de Kevin par adoption (lui apprennant le Français), mais depuis la veille celle de sa demi-soeur. Kevin faisait fréquemment des aller-retour entre sa nouvelle maman et le camp de papa (mieux ravitaillé, surtout depuis la "journée des harengs...) pour chercher à manger.
C'est en venant annoncer l'évenèment qu'il a vu papa, déconcentré se faire tuer sous ses yeux.

Alençon ordonne au PJ "Avec moi !".

POUR LE MJ

Vous pouvez jouez l'aventure en Roleplay ou en Wargame.
Alençon finira par trouver la jeune mère, (les PJs non historiques lui servant de réserve de "point de vie"..) et Jean de Metz partira annoncer la nouvelle à Jehanne qui remise de son cas de conscience repartira avec hardeur pour sa Mission. Jean, épuisé par sa course en armure, restera auprès de Kevin.

En tant que messin, il est plutôt habitué aux conflits fratricides parfois stupides
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_la_hott%C3%A9e_de_pommes


Ce scénario N'EST PAS HISTORIQUE et facultatif pour une campagne "ludique", c'est pour cela qu'il faudra laisser Jehanne méditer dans son coin. En roleplay il est destiné à jouer sur l'émotionnel et les cas de conscience.

Si l'histoire de Kevin est trop tordue pour vous, dites simplement que l'Anglais agonissant demande au PJ de prendre soin de sa compagne qui vient d'accoucher.

La ville de la jeune mère (Jargeau ou Beaugency) devra prendre des airs de l'Uranus de Claude Berri et Marcel Aymé ou du "Naître ennemi" de Fabrice Virgili

Pour être conforme à la cinématique et redonner bonne conscience aux PJs, on peut supposer que de leur côté des méchants Anglais, frustré de l'intervention du père de Kevin, veulent "punir" sa nouvelle maman sous prétexte d'espionnage.

Prétexte très courant, voir
http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/print.php?dossier=dossier3&file=03dubois.xml

Cela évitera que les PJs lancent une mutinerie très peu historique au sein des forces du Dauphin.
Quand aux agissements réels de celles-ci sur les territoires reconquis, je n'ai pas de sources à ce propos, mais suppose que Jehanne tempèrait les ardeurs des combattant de la 11e heure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum