2eme volet : From Chitambo to L.A.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2eme volet : From Chitambo to L.A.

Message  Le Grelot le Mer 30 Sep - 10:41

From Chitambo to L.A.

2nd volet de la Campagne « Le Projet Delta Stadt » pour l’Appel de Cthulhu 1920

vivants : les PJ, Lawson, le botaniste et le militaire Français sont encore de ce monde.

a) Retour à Chitambo (15 minutes)

Mars 1930 – Chitambo. Après la mort de leur médecin dans les dédales du temple et leur difficile traversée de la jungle sans nourriture, les anglais affaiblis et blessés sont ré-acheminés par les soldats du Lieutenant Mayers. Ils recevront des soins à l’hôpital militaire de Chitambo. Leur brève convalescence leur permettra d’entendre à nouveau parler de Tatanka, toujours accompagné des enfants… (le revoir vivant fait perdre 0/1d3 points de santé mentale, après tout ils se ressemblent tous ici…) Il s’agit bien du même homme, sans doutes un esprit Africain…

Là ils s’apercevront que l’expédition Radcliff a abandonné l’avion sur la piste. De brèves recherches indiqueront que celle-ci a pris la piste du Nord en camion. Ils sont passé au Congo Belge en camion avec un visa diplomatique néerlandais. Cette information sera délivrée par le soldat Wilkins de faction au poste frontière ce jour là. C’est à ce moment que le botaniste homosexuel tentera de prendre congé de l’expédition… pris de panique à l’idée de nouvelles aventures.

b) Y’a bon Brazzaville (30 minutes)

Obtenir un laisser-passer pour le Congo ne sera pas un problème si les joueurs entretiennent de bonnes relations avec le Gouverneur local. Dans le cas contraire, il faudra passer illégalement la frontière et rejoindre Brazzaville sur les contreforts des plateaux Batéké. Sur l’aéroport local, l’accueil des soldats Belges sera assez froid, pire si ils n’ont pas prévenu de leur arrivée. En effet, l’un de leur plus gros appareil, un triporteur à 4 hélices, à été volé par des « diplomates hollandais ».

Un des « allemands » à été tué, son cadavre est visible, et ce n’est pas celui du chef. L’un des gardes, qui n’a pas été tué, Eddy Van de Meleu, a clairement entendu parler anglais et peut-être même allemand. La recrue Van Schprtt, mécanicien, a disparue durant l’attaque.

Un télégramme envoyé au différents aéroports d’Afrique Equatoriale a indiqué que le triporteur s’est ravitaillé a Yamoussoukro, en côte d’Ivoire, puis a entamé la traversée de l’Atlantique. Le colonel de Wavres, un vieil officier débonnaire responsable de l’aéroport, sera le principal allié des investigateurs à Brazzaville. Il leur fournira du carburant pour la traversée contre une caisse de Whisky écossais.

c) Miami (45 minutes)

Dès leur arrivée (ils n’ont pas prévenu…) sur le sol Américain, les investigateurs seront accueillis par l’agent Deringer du F.B.I. et par le shériff Rosco, magistrat de la localité rurale de Jamisville en Floride, qui abrite un petit aéroport. Après les interrogatoires où il faudra justifier les armes (faute d’être désarmé ! voir emprisonné) et de l’alcool (prohibition oblige !), ils seront remis en liberté et libres d’agir comme bon leur semble. Parler de l’idole serait malvenu, surtout aux services secrets…

Logé à l’hôtel Majestix de Miami, réunis pour réfléchir à la suite des évènements, nos joueurs pourront profiter de la plage, des casinos et des banques locales pour se revigorer et se ravitailler. Ce retour à la civilisation leur fera du bien quoi qu’il en soit. Un journal à 3 dollars (l’Amérique sort de la crise), vendu par un paperboy leur rappellera l’ouverture de l’exposition universelle de New York dans une dizaine de jour.

Les informations diffusées dans un cinéma de Miami leur apprendront les noms des personnalités qui seront présentes lors de l’exposition : Ford (« sortir de la crise », Hergé, Flemming (sir Alexander – pénicilline), Walt Disney, Albert Einstein (discours sur la relativité), Sigmund Freud (« malaise dans la civilisation) et une délégation de l’International Psychoanalytical Association, Alfred Tarski ( logicien et mathématicien – sémantique logique moderne, distinction entre langages et métalangages) et un certain archéologue australien : Alec Winfield, qui ressemble traits pour traits à George Radcliff Jr…

c) New Tork - New York (45 min)

Il va sans dire que les joueurs voudront se rendre sans plus tarder pour New York, le temps d’acheter des vêtements décents et de louer une voiture et ceci sera effectif. Le trajet sur les routes sudistes sera agréable et de Motel en Motel, ils verront enfin approcher dans le ciel les cimes artificielles en construction de la mégalopole.

Si ils ont ne serais-ce qu’évoqué des allemands ou une idole africaine, ils auront toutefois la désagréable impression d’être suivi par une grosse Austin bordeaux avec deux hommes vêtus de costumes noirs. Celle-ci apparaîtra six fois durant le trajet vers New York.

Ils seront logés aux frais de l’expédition au grand Hôtel Hilton, à Manhattan , l’exposition devant avoir lieu sur Central Park, lieu propice aux échanges mondains et à l’obtention d’un billet pour l’exposition. Le Majordome Félicien leur sera d’un grand secours : contre un bon bourliche et quelques politesses il dégottera 5 invitations pour l’ensemble des évènements et des conférences…

A l’hôtel, Will O’Kiff et David O’Brian, deux curieux « hommes d’affaire » Irlandais (les hommes du F.B.I.), la baronne Chaterley et son suivant le marquis Finley, la délégation de l’I.P.A. et donc Freud, ainsi qu’Hergé et son épouse. Egalement une foule de savants, médecins et artistes, mêlés aux gens de la haute, dont il faudra supporter la compagnie pendant les deux jours précédent l’inauguration.

d) Tous au parc (45 min)

C’est l’effervescence sur Central Park, les chapiteaux ont été montés sur les rives d’un lac et de nombreuses animations ont lieu. Les Kiosques sont remplis de fleurs et les orchestres jouent plein pot, au milieu des badauds attroupés pour l’inauguration : des milliers de personnes.

C’est le maire de la ville John Garfield qui tranche le ruban rouge de 50 mètres qui bloquait l’entrée de la porte principale, où des guichets de bois ont été installés. Les forces de l’ordre sont bien présentes et tout comportement louche est rapidement réprimé. Dans la foule un test de chance réussi contre une difficulté de 1000 permettra de repérer le stetson de Radcliff, accompagné d’un homme en costume vert portant un canotier (Jason Rötenblumm). Ils disparaîtront dans la foule.

Les conférences débuteront alors et tout se déroulera normalement jusqu’à celle de Walt Disney où les investigateurs présents pourront apercevoir Radcliff et son acolyte, assis au premier rang. C’est à ce moment précis qu’ils seront eux-même repérés par ce même Radcliff qui échangera un regard silencieux avec l’un des investigateurs. Dans les cinq minutes il s’éclipsera discrètement et une poursuite au grand jour se soldera par une altercation avec les forces de sécurité.

e) Suivre Radcliff (15 min)

Si cela est fait discrètement, le ou les investigateurs poursuivants pourront voir Radcliff discuter avec un italien au regard froid dans une rue de Little Italy (il lui remet des photos) puis se rendre à son hôtel sur la grande avenue près du parc.

Le soir venu, il rencontrera un jeune acteur (Erol Flynn) dans un restaurant en vue de New York. Il échangeront quelques mots, ainsi qu’une enveloppe. Radcliff rejoindra en suite son hôtel et attendra le début de sa conférence, le lendemain, pour sortir.

f) Le Contrat (20 min)

Durant la soirée, les investigateurs seront repérés et suivi par trois gorilles italiens (Tino, Dino et Peter) qui leur tendront une embuscade à la sortie de leur hôtel (ou dans tout lieu adéquat pour une action de la mafia). Six rafales de mitraillettes seront tirées sur eux, qui laisseront peut-être quelque infortuné sur le carreau. Ils seront à nouveau entendus par la police locale, peut-être même inquiétés pour suspicion d’appartenance à la mafia.

g) La conférence de Radcliff (45 min)

Cette dernière partie est laissée à l'apréciation du MJ... Je l'ai jouée "fine", Radcliff repère les investigateurs dans la foule, il quitte la conférence en plein milieu de sa propre intervention... Une poursuite dans central Park, un policier à cheval... et la statuette réquisitionnée par les américains Smile

Faits marquants de cet épisode, des fillatures amusantes, une partie d'espionnage déguisés en dératiseurs, ou deux des Pj infiltrent l'hotel des diplomates hollandais, s'en suit une bagarre dans la chambre et la défenestration d'un diplomate suite à un incident de plateau-repas (mdr), des négociations avec la mafia (tout ne se passe pas toujours comme prévu pour le MJ ^^) une fusillade devant l'hotel qui tourne mal pour Larose, le militaire français qui finira en fauteuil roulant (par une extreme gentillesse de ma part et pour les besoins de la campagne il aura récupéré miraculeusement au début du prochain scénario, étonnant ce Larose)

Renseignez vous sur les personnages célèbres rencontrés durant cette exposition universelle, c'est un formidable moyen de mettre de l'ambiance... Visionner un bon film de mafia aidera aussi ^^

L'histoire se poursuivra dans le prochain épisode...
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum