1er volet : Living-Stone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1er volet : Living-Stone

Message  Le Grelot le Mer 30 Sep - 9:52

LIVING-STONE, premier volet de la campagne "le projet Delta-Stadt" pour l'appel de Cthulhu 1920

a) Londres

Septembre 1929 – Londres. M. Lawson, un archéologue rattaché au British Museum a trouvé lors de recherches dans les archives du musée une étrange gravure trouvée par un missionnaire protestant du milieu du XIXème siècle qui cherchait les sources du Nil: David Livingstone (Ecosse 1813 – Chitambo, Zambie 1873) et ramenée par Stanley alias sir Henry Morton (pays de galle 1841 Londres 1904 ; a retrouvé Livingstone en 1971 et exploré la Zambie jusqu’en 1874 – crée le Congo en 1885 pour Léopold 2).

Il parle d’une étrange tribu pygmée qui vénèreraient une idole aux pouvoirs maléfiques. Celle-ci aurait le pouvoir d’envoûter les hommes et les animaux et serait une relique d’une civilisation disparue.

Les cartes de Stanley (qui mentionnent un temple) ont cependant été récemment mystérieusement « empruntées » puis rendues au British Museum (il ne mentionnera cette information que dans le village indigène) et Lawson intrigué organise une expédition pour partir sur les traces de Livingstone sur les abords du Lac Bangweulu dans l’actuelle colonie britannique de Rhodésie du nord (actuelle Zambie dont la principale richesse est constituée par les importants gisements de cuivre récemment découverts). Il est à la recherche de personnes compétentes pour mener à bien le voyage dans l’épaisse jungle tropicale.

Un médecin (PNJ dans ma campagne)
Un botaniste (Luquicouillou)
Un biologiste (PNJ)
Un pilote / mécanicien (Goupil)
Un ancien militaire français (PNJ)
Un « financeur » (Sir Isaac Boltimar, alias le K)

Un riche chasseur écossais (Le Véritable) et un photographe allemand (PNJ) se joindront au groupe.

b) Le voyage

Le temps de préparer le matériel, d’affréter l’avion et de mettre tout le monde au courant des risques de la mission et le 01 décembre voilà partie la petite dizaine de compères. Après deux escales l’une au Maroc pour le ravitaillement en carburant et l’autre dans la savane au Congo Belge pour causes d’intempéries (ce qui promet une belle nuit sous la pluie), les aventuriers se retrouveront dans la ville de Chingola qui est surtout l’un des principaux relais / frontière avec le Congo, ce qui implique une certaine présence militaire.

c) Chingola

Il faudra alors se mettre en quête d’un camion et d’éventuels porteurs (10 seront embauchés) Le seul guide spécialiste de la région à été embauché récemment par un américain, George Radcliff Jr.. Lawson en a déjà entendu parler. C’est un pilleur de tombes notoire, un aventurier mercenaire. Cette information est disponible au City Hall, là où les colons se réunissent régulièrement.

Ils pourront également visiter la tombe du missionnaire, dans un cimetière de brousse indigène aux abords de la ville et constateront que la terre a été récemment retournée (il y a plusieurs jours au moins).

d) La piste

La plus grande partie du chemin vers le lac se fera en camion mais l’entrée dans la jungle imposera d’évoluer à pied. Au cours de leur avancée vers la région du Bangweulu les investigateurs pourront remarquer des groupes importants d’oiseaux le jour et de chauves-souris la nuit qui remontent vers le nord, dans la même direction qu’eux…

La rencontre avec un groupe de paysans leur apprendra qu’ils ne sont pas les premiers blancs à remonter la piste ce mois-ci. Une troupe de soldats anglais et un groupe ressemblant au leur ont été aperçus récemment.

e) La jungle

Le trajet dans la jungle sera bien moins agréable pour les européens qui seront confrontés aux joies de la forêt tropicale. L’un des membres de l’expédition (un PJ, isolé seul dans une pièce) se perdra et il faudra le rechercher de nuit pendant quelques heures… cette escapade nocturne sera agrémentée pour le joyeux campeur égaré d’une attaque de python et ses camarades arriveront juste à temps pour le secourir…

Ils subiront les « pluies des mangues » (pluies pendant la saison sèche). Les personnages ayant moins de 10 en pouvoir (dont les porteurs…) ressentiront une étrange angoisse couplée d’une envie ambiguë d’aller plus avant. Ceux qui ont moins de 11 en constitution seront sujet à des fièvres froides, certainement dues à l’humidité étouffante de la forêt.

Après deux jours dans la jungle, ils tomberont sur une troupe anglaise d’une trentaine d’hommes montés qui redescend vers Chingola. Le Lieutenant Mayers, un officier bedonnant et assez jeune leur apprendra qu’ils ont été attaqués de nuit par un groupe de gorilles enragés et qu’ils déplorent quelques blessés devant être hospitalisés.

Une nuit, l’un des porteurs, Sali, se réveillera pris d’une folie furieuse. Il s’enfuira dans la jungle et ne sera pas retrouvé. Son voisin dira qu’il était agité par des cauchemars depuis plus d’une demi-heure mais qu’il avait peur de le réveiller. Le lendemain, un coup de feu résonnera dans le lointain et ce sera au tour du photographe allemand de disparaître en hurlant. Il emportera ses pellicules avec lui.

La cinquième nuit passée dans la jungle sera marquée par l’attaque d’une vingtaine de villageois armés de lances et de sarbacanes aux fléchettes empoisonnées (F12, attention pour les faibles constitutions) le botaniste connaît le remède. Deux blancs seront enlevés et les assaillants disparaîtront dans la jungle.

f) Le village des « cannibales »

Le jour permettra aux investigateurs de repérer des fumées indiquant la proximité d’un village. C’est là que sont retenus les deux étrangers qui ne comprenant rien au langage pygmée redoutent d’être rôtis. Les chasseurs partis, il sera possible d’intervenir mais si ils décident de parlementer ils apprendront que de nombreux habitants ont disparus et que l’un d’entre eux a été retrouvé mort par balle dans la forêt. C’est là que Lawson parlera de la disparition pour une nuit de la carte de Stanley en Juin dernier…. Les indigènes, quand à eux pensent que l’expédition est responsable de ce meurtre. S’ils décident d’attaquer, la tribu leur sera définitivement hostile, ce qui aura des répercussions sur la suite du scénario. Sinon, ils leurs indiqueront l’entrée du temple maudit, les mettant en garde contre les voix du diable de la forêt.

e) Le temple maudit

Creusées il y a très longtemps dans les contreforts des plateaux Zambiens, le temple possède plusieurs entrées et ressemble à une cité troglodyte. Le vent s’engouffrant produit des sons semblables à des hurlements de loups. Les galeries humides et sombres semblent s’entremêler à l’infini et l’expédition fini par se perdre dans le dédale piégé… Ils seront tour à tour attaqués par une nuée de chauve souris et par ce qui semble dans le noir être des gros insectes .Nombre de porteurs et l’un des infortunés voyageurs (PNJ) périront dans les pièges du temple.

f) L’idole

Après des heures d’errance, ils tomberont sur une grande salle creusée dans la roche ou les attendent des animaux et les disparus du village pygmée, enragés et en transe, prêts à défendre leur idole. S’ils sortent vainqueurs, ils la récupèreront. Celle-ci dégage une indicible énergie et la toucher coûte 0/1d3 pts de Santé mentale. Elle représente […] et d’étranges inscriptions sont gravées sur son socle.

g) Radcliff

C’est à la sortie des grottes que l’expédition tombera sur Radcliff et des allemands armés de mitraillettes Il récupèrera l’idole et confisquera tout le matériel… les abandonnant dans la jungle avec de cinglants mots d’esprit… Reste à espérer que les investigateurs auront sympathisés avec les habitants du village ou le retour à Chingola sera plus difficile (1 semaine perdue dans la jungle et pas mal d’ennuis avant d’être retrouvés par le Lieutenant Mayers).

dans ma campagne, plusieurs évènements se sont ajoutés : Sir Isaac Boltimar et Kevin Mac Pherson, le chasseur écossais, ont chassés le bébé zèbre dans la brousse. On a recruté comme guide Tatanka, le fou du village, toujours entouré d'enfants et qui rit sans arrêt (il disparaitra à la fin du scénario dans les pièges de la grotte, épargnant un investigateur... ses rires résonnent dans le vent) John Scott, le pilote, s'est crashé dans la jungle alors qu'il transportait l'officier-gouverneur de la province pour une reconnaissance. On aura du abandonner le médecin, les deux jambes brisées, dans les grottes, avec un révolver, on aura combattu pour le récupérer in extremis et le transporter sain et sauf, et il mourra finalement d'une mauvaise grippe à l'hôpital militaire de Chingola...

un conseil, rendez le dénouement le plus frustrant possible pour les personnage. La haine qu'ils éprouvent pour Radcliff est un élément déterminant pour la suite...

To be continued...


Aide de Jeu 1 :

Extrait des mémoires de Sir Morton :

« […] C’est durant le mois de juin, alors que j’approchais des contreforts des hauts plateaux rouges qui m‘apparaissaient encore si lointains deux jours auparavant que je rencontrais un groupe de villageois chasseurs qui me parlèrent d’un sorcier blanc vivant dans les alentours du village des Chimbamwés et qui dispensait des cours aux enfants. L’un d’eux me guida à travers la jungle et je fis la rencontre qui bouleversa ma vie et signifiait la fin de ma quête, Livingstone, le missionnaire disparu 20 ans auparavant au cours de son exploration de la région. Il était hirsute, ne pratiquait plus un anglais très correct et s’égarait la plupart du temps dans des réflexions à voix haute, parlant d’un étrange pouvoir qui dormait dans les profondeurs de la jungle. Il portait toujours son uniforme blanc salit par le temps mais on devinait d’étranges inscriptions gravées sur sa peau et il portait de nombreux fétiches indigènes. […] Il me fit découvrir la région et me montra les découvertes amassées durant son exploration de toute la région Sud du royaume Pygmée. Il devint mon ami et me conta maintes légendes ancestrales que rapportent les marabouts locaux. Il me fit découvrir parmi les plus belles merveilles de la nature africaine qu’il m’est été donné de contempler. Je ne puis que déplorer de ne l’avoir que si peu connu. Il s’éteignit, victime d’une grippe fulgurante, dans une clinique militaire de Chitambo ; une semaine à peine avant son départ pour notre bonne vieille Angleterre le 16 mars de l’année 1873. Son destin, sa vie et sa mort furent liés à l’Afrique. Son corps repose à tout jamais sur la terre qui l’a aimé tellement qu’elle nous l’a volé si longtemps. […] »


Dernière édition par Perpus le Mer 30 Sep - 20:45, édité 5 fois
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er volet : Living-Stone

Message  Le véritable le Mer 30 Sep - 9:56

Le nom du véritable c'est Kevin Mc Pherson
avatar
Le véritable
Buffle
Buffle

Messages : 538
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 40
Localisation : L'antre du véritable

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er volet : Living-Stone

Message  Le Grelot le Mer 30 Sep - 10:03

j'ai ajouté des notes pour les MJ en fin de scénar Smile
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er volet : Living-Stone

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum