La Maudite Seigneurie de Burdange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Kinderfresser le Mer 23 Déc - 7:55

Voilà, alors en fait, je cherchais un historique cool pour mon armée Elfe Noire...
Et ça avait du mal à venir. En revanche, un autre historique m'est venu.
Et donc...
Donc... ce sera celui de ma prochaine/nouvelle/première armée: les Comtes Vampires! Razz
Oui, enfin, le K a fait un choix, hé hé.^^


Dérangeantes et horrifiques chroniques de la Maudite Seigneurie de Burdange, en Fensch.


Burdange porte un losangé de sinople et d'or.

En elle-même, la Seigneurie de Burdange ne présente pas de caractéristique particulière : recouverte en grande partie d’une épaisse forêt de sapins, semblant dormir mollement sur ses petites collines dodues et vertes, le Burdangeois ressemble à première vue à n’importe quelle petite seigneurie de la Fensch.
Mais le voyageur égaré par ici notera que la nuit y est plus sombre et que la forêt y paraît plus noire. Que les inextricables buissons de ronce des chemins forestiers semblent tenter de le happer, et que des grognements semblent provenir des arbres et des vieilles souches.
Et, surtout, que les habitants ont vraiment une sale gueule.

Un mal ancien plane sur la Fensch, depuis des siècles. C’est un monstre de légende, un croquemitaine que les parents évoquent pour effrayer les petits enfants. Jusqu’au jour où le croquemitaine en question sort des contes pour venir massacrer toute la petite famille. Il s’agit du Kinderfresser, un Seigneur Vampire d’une puissance inimaginable (hum), qui règne sur la Fensch depuis le temps où les hommes étaient à peine des hommes. Raconter son histoire nécessiterait un plein volume, aussi nous suffit-il de savoir qu’un jour, le Kinderfresser porta son attention sur la petite seigneurie de Burdange.
Ce jour où le baron Chrodegang ouvrit la porte de son manoir à une étrange caravane de saltimbanques grotesques, menée par un géant caché sous un immense chapeau.
Les évènements qui suivirent furent somme toute peu originaux, se rapprochant de l’histoire de tant d’autres seigneuries devenues terres d’un Seigneur Vampire…

Aujourd’hui, Chrodegang de Burdange règne sans partage sur ses terres, le Kinderfresser lui ayant laissé toute liberté pour administrer son domaine. Et même s’il est certain que cette créature légendaire garde un œil attentif sur Burdange, le baron agit comme un seigneur souverain totalement indépendant, ayant droit de vie et de mort sur ses terres et commandant son armée personnelle lorsque le besoin s’en fait sentir, et qu’il ne peut en laisser le commandement aux membres de sa famille. Car les seuls vampires de Burdange appartiennent à la famille seigneuriale ; même si parfois quelques « invités » peuvent être aperçus dans le château, ils ne restent jamais bien longtemps.
Ce principe évite bien des boucheries et des massacres que les vampires laissent souvent dans leur sillage, en particulier lorsqu’ils ne sont pas chez eux. Très jaloux de leurs prérogatives, les seigneurs de Burdange traitent leurs sujets avec un paternalisme certes ferme, mais qui se veut aussi juste que possible. Cette attitude, ajoutée à la fidélité naturelle des Burdangeois et à la protection que leur apporte un maître aussi puissant, assure au baron la fidélité, voire l’affection de ses paysans et artisans. Aussi étrange que cela puisse paraître « à l’extérieur », les habitants aiment leurs seigneurs, et plus d’un répurgateur trop confiant a appris à ses dépends qu’il ne fallait pas compter sur leur aide…

Une autre raison de la popularité des seigneurs de Burdange est que, autant que possible, les barons ne lèvent pas de zombies ni de squelettes. Cette quasi-certitude d’être tranquilles après leur mort est assurément pour beaucoup dans le respect que les paysans ont pour leur seigneur.
En effet, les seigneurs de Burdange emploient quasiment exclusivement des Goules. Ces créatures ont toujours été présentes en nombre dans la région, et pullulent littéralement depuis que le baron est devenu vampire. A vrai dire, les Burdange ont toujours bénéficié d’une certaine empathie avec les Goules et les loups, même si depuis qu’ils ont reçu le Baiser de Sang, ils ne sont plus obligés de s’en cacher. De plus, le grimoire maudit, le « Kult des Gules », offert par le Kinderfresser à Chrodegang, a multiplié les capacités de meneurs de Goules de Burdange. Le succès fut tel qu’un certain nombre de roturiers eut même accès à cet ouvrage impie (ou du moins à sa version simplifiée avec des images à colorier : les Révélations de Knacki).

Ainsi, aujourd’hui, la seigneurie de Burdange est une terre maudite, où les loups hurlent dans le vent froid et où des Goules rampent dans les cimetières en rongeant des os. Une terre où la forêt a des yeux, et où des sinistres chevaliers à la force inimaginables trinquent dans des gobelets de bronze. Depuis leur château, leur regard s’étend sur les pins noirs et sur la neige, et leur rire dément résonne dans les vieilles pierres du Donjon Vert. Une terre où les paysans vous diront qu’il fait bon vivre, après tout, et que ce n’est pas pire qu’ailleurs.


Les Chevaliers Vampires de Burdange


Avant de devenir vampire, Chrodegang de Burdange accueillait déjà de nombreux petits chevaliers, chevaliers errants ou chevaliers brigands venus chercher un emploi, et souhaitant également se perfectionner dans les arts de la guerre. Car les capacités martiales de Chrodegang étaient déjà renommées, et attiraient nombre d’élèves.
Lorsque le baron fut devenu vampire, il n’eut nul besoin d’affronter ses chevaliers en duel, ou de leur proposer le choix classique : mourir ou le rejoindre dans le vampirisme. Non, en réalité, tous les chevaliers furent immédiatement enthousiastes à l’idée de devenir vampires, enfin surtout à l’idée de taper beaucoup plus fort, mais le résultat fut le même. Un seul d’entre eux refusa : Conrad de Morlange. Son histoire sera évoquée plus loin.
Ainsi, Chrodegang se constitua extrêmement rapidement une garde de chevaliers vampires entièrement dévoués. Déjà redoutables de leur vivant, le Baiser de Sang fit d’eux des guerriers terrifiants.

Initialement, les chevaliers regroupés autour du baron s’étaient surnommés les Chevaliers de la Saucisse, en hommage à la taverne de GroB Pieter où ils passaient le plus clair de leur temps lorsqu’ils ne s’entraînaient pas. Devenu vampire (et ne mangeant plus de saucisse), Chrodegang de Burdange décida qu’il fallait tout de même un nom plus élégant et surnomma sa garde personnelle les Sombres Chevalyers du Terrible Corbeau Grimaçant.
Ce nom fut supprimé suite à la bataille du Moulin de Bercq-über-Mosel, où les chevaliers écrasèrent la horde du Chaos d’Akon Vulterf. Constatant que la victoire était due en partie au fou rire des guerriers du Chaos lorsque ses chevaliers criaient leur nom, le baron décida de supprimer cette appellation et de passer à un simple et efficace « Chevaliers Vampires de Burdange ».

Ils sont au nombre de 17 :

- Lothar de Kerm
- Hans de Distroff
- Valdemar de Rangueveaux
- Pieter Halsberg
- Bernhardt de Volkrange
- Tomdt de Hombourg
- Rudi d’Apfenzwald
- Hans de Lachenthal
- Rupert de Klatch
- Jann Bardenhöse
- Frekki d’Eisenstein
- Kurt de Diedenhoffen
- Alamrik de Volstroff
- Gandebon de Hexeslint
- Wilhelm Hemdt
- Fouad de Fameck
- Kaspar Regen de Jotz

Aujourd’hui, les Chevaliers vampires forment le fer de lance des armées de Burdange. En temps de paix, ils patrouillent seul ou à deux sur les chemins du Burdangeois, provoquant en duel les infortunés voyageurs qu’ils croisent, et assurant la sécurité des paysans contre les brigands qui seraient assez fous pour s’attaquer au domaine. Mais en temps de guerre, les 17 se rassemblent et forment ce qui est probablement l’unité la plus redoutable de toute la Fensch.

En termes de jeu, les Chevaliers Vampires comptent comme des Chevaliers de Sang.



La Garde Verte

Nous l’avons vu, les Burdange répugnent à l’usage de zombies et autres squelettes. Néanmoins, des unités de Gardes sont souvent présentes dans leurs armées. Ces Gardes ont deux origines différentes :
- les terres de Burdange sont peuplées de longue date, plus loin que la mémoire des hommes peut se souvenir. Ainsi, nombreuses sont les tombes de chefs et cairns funéraires de guerriers de l’ancien monde. En temps de guerre, ceux-ci quittent leur repos pour se joindre aux seigneurs de Burdange, dont ils semblent reconnaître naturellement l’autorité.
- Les autres Gardes sont plus « récents ». En effet, les seigneurs de Burdange sont particulièrement appréciés de leurs sujets, et il n’est pas rare que certains gardes ou sentinelles acceptent voire demandent à continuer à servir leurs maîtres dans la mort. Ces derniers sont alors exécutés suivant un rituel particulier qui leur permet de se relever quelques mois après, prêts à servir leurs maîtres pour l’éternité. Fait remarquable, les Gardes verts gardent leur nom et leur personnalité, et les seigneurs de Burdange connaissent personnellement chacun des membres de leur garde personnelle. Le statut de Garde Vert est particulièrement honoré en Burdangeois, et pour une famille, c’est une grande fierté que d’en compter un parmi ses membres.

En termes de jeu, les Gardes Verts comptent comme des Gardes des Cryptes.



Les Gulmeister

Lorsque Chrodegang reçut le Kult des Gules des mains du Kinderfresser, sa maîtrise des Goules s’en trouva décuplée. Il s’empressa de faire de ces créatures sauvages des serviteurs dont il ne tarda pas à faire profiter ses sujets. Ainsi, rapidement, forgerons et tanneurs, par exemple, se retrouvèrent assistés par des serviteurs Goules.
Néanmoins, pour des raisons pratiques, il apparut qu’il était souhaitable que les roturiers disposant de Goules domestiques soient en mesure de mieux les contrôler eux-mêmes. Aussi le baron demanda-t-il à Knacki, le Roi des Goules de Burdange, de rédiger un petit manuel expliquant aux artisans et paysans comment bien commander leurs Goules. Agrémenté de petites images à colorier et de boutons musicaux, les Révélations de Knacki permirent aux possesseurs de Goules de les contrôler par eux-mêmes et plus efficacement (l’ouvrage fut également un grand succès dans le domaine des livres pour enfants).

De nos jours, les Gul Meister mènent leurs Goules à la bataille en de petites unités familiales, renforcées par toutes les Goules sauvages du coin, attirées par l’appel à la guerre. Les Gulmeisters les plus connus sont :

- GroB Pieter (ou « Pieter Wurst »). C’est le tavernier de Burdange. Il rote, il pète, et il pue tellement qu’on dit qu’à son arrivée dans le village, le Kinderfresser crut avoir affaire à un Roi Goule.
- Kurt Brammkopf. C’est le forgeron du village. Il s’agit d’un colosse qui cache son visage derrière un masque depuis qu’il a brûlé dans un accident de creuset. D’après de nombreux villageois, sa figure actuelle est pourtant mieux que celle d’avant.
- P’tit Jacquelin : Jacquelin est le fils de Madame Cherrue, la couturière. Il est un jour tombé par hasard sur un exemplaire des Révélations que le baron avait donné à sa mère. Passionné par cette lecture, il développa peu à peu un don particulier pour le contrôle de ces créatures. Un don tellement intéressant que Chrodegang songe à en faire un nécromancien un jour ; mais il se garde bien de le dire au bambin pour l’instant, et se contente de lui botter le cul.
- Der François (ou « Gros porc de merde »). Der François était le cuisinier du château, et il avait donc reçu un exemplaire des Révélations pour s’assurer le contrôle des Goules marmitons. Mais il était également d’une gourmandise maladive. Aussi, un jour, alors que le baron se livrait à des Expériences Inavouables en mélangeant de la malepierre à d’autres Substances Indicibles, Der François ne put se retenir et se pencha au-dessus du chaudron pour y goûter. Etant déjà à l’époque gras comme une vache, il perdit l’équilibre et bascula dans la marmite. Lorsque Chrodegang l’en extrait pour lui coller une bonne paire de baffes, Der François commençait déjà à se transformer en un Gros Truc Dégueu. Pris de terreur devant la laideur du spectacle, Chrodegang en lâcha le cuistot, qui retomba dans la marmite et y cuisit pendant deux bonnes heures avant d’en être sorti par ses Goules. Aujourd’hui, la métamorphose est achevée, et Der François est, pour être honnête, difficilement regardable. Mais il reste le cuisinier du château.

En termes de jeu, un Gulmeister compte comme un Champion Goule.

Les Âmes de Cons (Dummkopf Geist)

Répugnant à faire usage de zombie, les Burdange ont néanmoins parfois besoin de serviteurs dans un délai très court, dans le feu d’une bataille par exemple. Dans ce cas, ils appellent les âmes errantes des environs. A ces âmes de cons se joignent parfois les esprits de petits animaux, ou encore de créatures se situant entre l’homme et l’animal.
Malheureusement, comme il s’agit d’un rituel « d’urgence », seules les âmes des individus les plus faibles peuvent être ainsi appelées et regroupées. C’est pourquoi les unités d’Âmes de Cons sont d’une puissance très faible, étant essentiellement composées de fantômes de gros nazes, destinés à retourner au néant une fois la bataille terminée, ou au moins dès que possible.

En termes de jeu, une Âme de Con compte exactement et en tous points comme un Zombie.


Conrad de Morlange, Capitaine de la Garde

On peut régulièrement voir un jeune chevalier brigand particulièrement hargneux se battre aux côtés des seigneurs de Burdange.
Pourtant, techniquement, Conrad de Morlange n’est pas un vampire. C’est un loup-garou.
Son histoire est très longue, et mériterait à elle seule d’être chantée. Il suffira de dire ici que Conrad a toujours été un guerrier particulièrement dangereux et féroce, qui partit en croisade aux côtés du seigneur brigand Hans de Marbourg après que sa famille eut été entièrement assassinée.
Nul ne sait pourquoi Conrad est désormais revenu des terres d’Orient. On sait néanmoins qu’il s’y est taillé une solide réputation de preux psychopathe, ainsi qu’une belle situation ; il est donc permis de supposer que c’est contraint et forcé que le jeune chevalier est revenu vers le Vieux Monde.
Mais où aller ? Ses terres avaient été volées par le Roi Louen, sa réputation de meurtrier lui fermait les portes de toutes les cours, sa violence naturelle éloignait de lui ses pairs chevaliers, et les prêtres murmuraient déjà beaucoup à propos de ses étranges dons.
La seigneurie de Burdange était toute désignée pour accueillir le paria. Il est intéressant de noter que Conrad faisait déjà partie des hommes-liges de Chrodegang avant que celui-ci ne devînt un vampire. Il est ainsi fort possible que Morlange sût alors déjà que le Kinderfresser avait tourné son regard vers Burdange, et qu’une entière seigneurie de parias dédiés à la nuit allait bientôt être fondée dans le Donjon Vert.
Toujours est-il que lorsque le baron Chrodegang donna le Baiser de Sang à ses chevaliers, seul Conrad le refusa. Les vampire nouveaux-nés se jetèrent sur lui pour le mettre en pièces, mais, grâce à sa force, à sa fourberie et à un tabouret, il triompha des dix-sept (l’un après l’autre tout de même, car, comme il le dit plus tard : « faut pas déconner non plus, hein ») mais sans en tuer aucun.
Depuis ce jour, Conrad, qui avait révélé sa véritable nature, est le Capitaine du Donjon Vert, le chef de la garde de Burdange. En échange de son statut et d’une certaine sécurité, Morlange réfrène ses instincts prédateurs, qu’il exerce en dehors des terres de son seigneur. Il jouit désormais de l’entière confiance du baron Chrodegang, et de l’estime de l’ensemble des Chevaliers Vampires (à l’exception de Tomdt, qui n’aime personne).

En termes de jeu, Conrad de Morlange compte en tous points comme Konrad von Carstein.


Les Werwolf

Nombreux sont les noms donnés aux Wervolfs. Rien qu’à travers la Fensch, on les nomme Varvulfs, Warwoulf ou Bumperpankeche. Nul ne sait réellement qui sont ces créatures, et encore moins quels sont leurs buts. Loups-garous ayant perdu la raison et tout contrôle ? Loups mutants ? Seul Conrad de Morlange, à qui les Werwolf semblent obéir, pourrait peut-être en dire davantage. Mais lorsque l’on évoque la question, il ne répond jamais.
On sait juste que, parfois, une armée de Burdange est rejointe par un de ces immenses loups intelligents, et que c’est un ajout des plus redoutables. Enormes, d’une férocité et d’une endurance incroyables, ces loup-garous géants sont la vivante et velue incarnation de la sauvagerie de la Fensch.

_________________
"Vaut mieux boire un coup avec les vieux du PMU qu'avec les jeunes de l'UMP"

"Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'Univers et il vous croira. Dites-lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr".
avatar
Le Kinderfresser
Buffle
Buffle

Messages : 699
Date d'inscription : 30/09/2009
Localisation : Beffroi de Theodonis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Grelot le Mer 23 Déc - 9:21

vivement la table de jeu, je suppose que tu vas peindre tout ça comme des persos donc t'en as au moins pour 6 mois ^^ mais je pense que ça vaudra le coup parce que ton fluff est génial !

_________________
ravnos amical Smile
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Kinderfresser le Mer 23 Déc - 10:41

Désolé de te décevoir, mais je pense malheureusement pas pouvoir tout peindre comme des persos si je veux jouer un jour avec...Surtout les 40-60 goules nécessaires, là je crois bien que ça va être de la boucherie.^^ Mais je ferai de mon mieux, promis.
Tiens, au fait, tu n'aurais pas encore tes figurines d'anciens Chevaliers du Graal? Ils sont mieux que les nouveaux...

_________________
"Vaut mieux boire un coup avec les vieux du PMU qu'avec les jeunes de l'UMP"

"Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'Univers et il vous croira. Dites-lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr".
avatar
Le Kinderfresser
Buffle
Buffle

Messages : 699
Date d'inscription : 30/09/2009
Localisation : Beffroi de Theodonis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Grelot le Mer 23 Déc - 22:41

appelle moi con aussi Smile

de toute manière il faudra m'expliquer comment peindre une fig plastique comme un perso... j'y arrive pas

_________________
ravnos amical Smile
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Mouss le Ven 25 Déc - 23:07

J'adore ton fluff.

Tu vas utiliser quoi comme fig pour les 17 chevaliers ? Et les Gule Meister seront reconnaissables ?
Trop bien, j'ai adoré te lire.
avatar
Mouss

Messages : 225
Date d'inscription : 30/10/2009
Age : 41
Localisation : Abris 13

Revenir en haut Aller en bas

Ah les loups funestes

Message  Invité le Sam 26 Déc - 2:51

J'adore les anciens modèles.

Il faut sortir de la logique commerciale GW et assortir les figurines de provenance différente
L'image du cavalier suivit de canidés est un thème récurant dans les scènes épiques
Trône de Fer
http://images.gfxartist.com/images/ArtworkItem/full/174922.jpg
http://th07.deviantart.net/fs16/300W/i/2007/205/2/f/A_Game_of_Thrones_by_TARGETE.jpg
au début de Gladiator quand Maximus mène les Equites avec son molosse qui suit
http://marius70.no.sapo.pt/Maximus.jpg
ou encore le raid des cavaliers noirs de Thulsa Doom sur le village de Conan
http://img83.imageshack.us/img83/4346/conan03xh9.jpg

J'imagine assez bien que les loups qui ont dévoré Charles le Téméraire étaient en fait dressé par un capitaine mercenaire suisse ou alsacien mal récompensé qui s'est rangé du côté lorrain.


Dernière édition par Kriegspiel le Sam 26 Déc - 3:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Mouss le Sam 26 Déc - 2:54

[quote="Kriegspiel"]J'adore les anciens modèles.

C'est vrai, ils ont vraiment de la gueule.
avatar
Mouss

Messages : 225
Date d'inscription : 30/10/2009
Age : 41
Localisation : Abris 13

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Kinderfresser le Sam 26 Déc - 3:21

Yep, en effet: de toutes façons, mes Loups Funestes seront des anciennes versions, j'aime pas les nouveaux.
Sinon, ouioui les Gulmeister seront reconnaissables, j'ai déjà une figurine en tête pour chacun d'eux. Il y a pas que du GW, loin de là, cela dit. Comme pour mes persos vampires, d'ailleurs: j'en utiliserai probablement aussi des GW, mais ceux qui sont déjà définis viennent d'autres marques.
Et justement, pour mettre un peu de Games là-dedans tout de même, mes 17 seront tout simplement des chevaliers bretonniens. Je verrai plus tard si je traiterai chacun d'eux comme un perso ou non.
Mon principal dilemme vient des gardes des cryptes/garde verte...J'aime franchement beaucoup les nouveaux modèles GW, et j'aimerais bien les utiliser, mais ils ne font pas trop bretonniens... Je ne pense pas qu'un mix Gardes des cryptes/hommes d'armes bretonniens rendent si bien que ça, en matière de "conversion facile"...Et utiliser une pleine unité de figs pas GW me gêne un peu tout de même (genre les Feudal Retinue de Gamezone, qui ont l'air miam). On verra bien.

Et en cadeau bonus, un nouveau Gulmeister et deux persos!

Ron la Planche, Maître des Goules

Ron a toujours été le mendiant de Burdange. Il passait son temps à harceler les villageois pour obtenir des sous, des vieilles carottes et des coups de pied. Lorsque le baron distribua des exemplaires des Révélations à des sujets, Ron en réclama un. Bien entendu, le baron refusa, et le gratifia en revanche d'un beau coup de botte dans le cul pour l'éjecter du château.
Mais une des principales caractéristiques de Ron, c'est qu'il s'accroche. Alors il parvint à dérober un exemplaire à Lopf Strudel le boulanger, exemplaire qu'il recopia maladroitement sur des papiers gras, avant de le remettre en place, ni vu ni connu.
Ron ne se sentait plus: il disposait désormais de la toute puissance sur les hordes abominables des goules de Burdange! Il échafaudait déjà ses plans, des plans diaboliques dans lesquels les légions de goules à son service chaparderaient des carottes et s'empareraient des tartes imprudemment mises à refroidir sur les rebords de fenêtre.
Ainsi, un soir de pleine lune, alors que les hurlements des Loups Funestes résonnaient dans les forêts de pins noirs, Ron lança son invocation. Juché sur une pile de crânes et de bougies de cire noire, il entonna une mélopée indicible au milieu du Vieux Cimetière de Burdange.
Par dizaines, des Goules rampèrent hors des caveaux séculaires, leurs griffes impies raclant sur la pierre. Ron exultait: il était le nouveau maitre des morts.
Malheureusement, la réalité était que Ron ne contrôlait rien du tout et que les Goules avaient juste été attirées vers lui parce qu'il braillait comme un veau. Ron se tenait debout sur la tombe la plus impressionnante, les yeux brillant d'un sentiment de puissance irrésistible, lorsque les Goules arrivèrent, lui tapèrent dessus et lui mangèrent les jambes.
Mais un phénomène étrange se produisit: probablement charmées par l'odeur de Ron, les Goules ne le tuèrent pas mais l'entraînèrent dans leur repaire souterrain. Là, au lieu de le dévorer, elles le soignèrent (en lui léchant les moignons) et lui parlèrent beaucoup. Ron ne comprit rien, mais il était persuadé d'avoir imposé son autorité.
Depuis ce jour, Ron, désormais surnommé "la Planche" à cause de son nouveau moyen de locomotion, mène ses hordes de Goules à la bataille. Il est probable qu'il ne mène en fait rien du tout, et que les Goules ne le considèrent que comme l'un des leurs. Mais Ron, meneur exalté, est persuadé que le troupeau puant qui le suit lui obéit au doigt et à l'oeil, et se place toujours en première ligne des combats, hurlant, bavant et crachant comme une goule de carnaval. Mais après tout, n'est il pas le Maître des Goules?

_________________
"Vaut mieux boire un coup avec les vieux du PMU qu'avec les jeunes de l'UMP"

"Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'Univers et il vous croira. Dites-lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr".
avatar
Le Kinderfresser
Buffle
Buffle

Messages : 699
Date d'inscription : 30/09/2009
Localisation : Beffroi de Theodonis

Revenir en haut Aller en bas

Conrad de Morlange

Message  Invité le Sam 26 Déc - 3:26

je trouve les comtes vampires trop "Nosferatus"
http://battlereporter.blogspot.com/2008/01/new-vampire-counts-pictures-from-games.html

Sans compter le prix à payer pour les 17... vus que les Vampires sont à chaque fois des "persos"
En fait des chevalier du chaos plastiques (surtout les nouveaux moins trapus) feraient bien mieux "Vampire Dark Ages".
Dans un esprit plus "aristocratique", je pense même qu'un mix de Princes Dragons Hauts Elfes (mais peints en noir) et de Cavaliers Noirs (Elfes Noirs) aurait un côté "Underworld"
http://www.scifi-universe.com/upload/galeries/images_film/16464/underworld_3_03.jpg

Il ne faut pas oublier qu'à l'origine les concepts de certains Elfes (Noirs mais aussi Hauts) étaient destinés à représenter des Melnibonéens.
http://liketoysoldiers-siaba.blogspot.com/2009/04/du-sang-et-des-ames.html
"Prince Dragon" étant le titre honorifique des membres de la famille royale de Melnibonée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Kinderfresser le Sam 26 Déc - 3:54

Les Frères Van Klint, Nécromancien et Grande Bannière de Burdange

Les Van Klint Brudern, Otto et Kurt, étaient deux étranges personnages. Fascinés par la magie noire et la science impie, ils avaient tenté de fonder une petite entreprise de croque-morts apothicaires itinérants. Bien entendu, ce fut un fiasco total, et les Van Klint finissaient généralement par s'enfuir des villages sous la lueur des torches et sous une pluie de fourches. Et bien entendu, ils arrivèrent un jour à Burdange. Le Igor qui ouvrit la porte du Donjon Vert fut assez surpris par leur apparence pour leur permettre de rentrer ("V'ai cru que f'étaient deux gars déguivés en faufiffes", témoigna-t-il plus tard). Le baron fut lui-même également intrigué par ces deux grands gaillards bizarres, engoncés dans leur robe de croque mort. La surprise passée, il décida tout de même de les manger pour leur apprendre à vivre.
Mais Kurt (qui était blanc de frousse mais considérant son teint habituel, ça ne se remarquait pas), proposa au baron de leur laisser la vie en échange d'un puissant objet magique, dont ils étaient seuls à connaître la cachette. Lorsque Chrodegang leur demanda de quoi il s'agissait, Kurt improvisa et parla d'une sorte de "couette enchantée qu'il avait vue en rêve".
Dans l'esprit du baron, la surprise se fit plus grande. Et si ces deux abrutis parlaient de la Grande Bannière de Burdange, perdue au jeu par son aïeul Knut deux siècles auparavant? Retrouver cette bannière avait toujours été une des obsessions du baron, et il décida de laisser leur chance aux deux croque-morts.
Deux croque-morts qui se retrouvèrent soudain bien emmerdés, enfermés dans une pièce inconfortable du Donjon, avec un ultimatum de huit jours pour retrouver la bannière. Otto passait le temps en discutant avec la Goule de garde, qui finit par sympathiser avec lui et lui apporta de la lecture. Mais pendant que son frère parcourait les ouvrages impies, Kurt, plus dégourdi, cherchait un moyen de les faire s'enfuir et sauver leur vie.
Alors qu'il ne restait plus qu'une heure avant que l'ultimatum du baron vint à son terme, Kurt tenta le tout pour le tout et sauta dans l'ouverture des latrines, entraînant son frère hurlant par le col.
Et le destin leur fut favorable: leur physionomie saucissoïde et leurs habits profilés leur permirent de glisser à travers des conduits où tout être normal se fut brisé les os. Après quelques minutes de glisse répugnante dans des tuyaux puants, ils finirent par être éjectés dans une pièce sombre qui sentait le moisi (et autre chose).
Le visage et les yeux couvert d'excréments gluants, Kurt saisit un bout de tissu pour s'essuyer le visage. Puis il alluma son briquet, et découvrit qu'ils avaient atterri dans une sorte de petite oubliette où personne ne semblait être rentré depuis des siècles, et où s'empilaient des objets insolites. Tandis qu'Otto exultait et farfouillait au milieu de tout ce bazar, le regard de Kurt tomba sur le bout de tissu avec lequel il s'était essuyé le visage. Il était losangé de sinople et d'or.
Kurt sut alors qu'ils étaient sauvés. Ne restait désormais plus qu'à trouver un moyen de sortir de cette foutue fosse septique.

Relater l'Epopée Grandiose que fut l'évasion des gogues de frères Van Klint prendrait trop de temps. Ils croisèrent des rats, des crocodiles empaillés qui parlent et qui mordent, des étrons flottants, un Vampire Antédiluvien, des champignons phosphorescents, une bibliothèque antique, des feux follets alcooliques, des étrons flottants, leurs doubles et triples, des livres reliés en peau de fesse, des miroires concaves, des rats, une épée, une goule perspicace, une enclume en bois et bien d'autres choses encore.
Qu'il suffise donc au lecteur de savoir que nos deux frères finirent par en sortir, Otto encore plus fou qu'il ne l'était et Kurt techniquement mort.
Mais le baron tint sa promesse, et les frères Van Klint figurent aujourd'hui en bonne place à la cour de Burdange. Bien sûr, ils sont un peu bizarres, même selon les critères vampiriques, et ils disparaissent souvent quelques jours avant de revenir en sentant très mauvais; mais ils ont su peu à peu se rendre indispensables, et Chrodegang ne concevrait pas de confier la bannière de ses ancêtres à quelqu'un d'autre qu'à Kurt.

Otto Van Klint est un Nécromancien.
Kurt Van Klint compte comme un Roi Revenant porteur de la Grande Bannière.

_________________
"Vaut mieux boire un coup avec les vieux du PMU qu'avec les jeunes de l'UMP"

"Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'Univers et il vous croira. Dites-lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr".
avatar
Le Kinderfresser
Buffle
Buffle

Messages : 699
Date d'inscription : 30/09/2009
Localisation : Beffroi de Theodonis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Kinderfresser le Lun 28 Déc - 6:04

Tim l'Enchanteur


Tim est le Nécromancien "historique" de Burdange, et il se considère à ce titre comme le chef incontesté des autres jeteurs de sorts de la seigneurie. Dans l'ensemble, ceux-ci s'en moquent pas mal, même s'ils respectent les formes avec "le Vieux".
A l'origine, Tim était tout sauf un nécromancien. Médiocrement doué en arts magiques, il était pourtant persuadé d'être un mage surpuissant et de détenir un nombre incalculable de savoirs interdits. On ne peut pas dire que Tim soit aimable ni même poli, mais il prenait son rôle de conseiller mystique très au sérieux, et ne perdait jamais une occasion d'aider les vaillants Chevaliers de la Saucisse dans leur quête. Certes, son aide prenait souvent la forme d'un simple mot hurlé d'un ton autoritaire et désagréable, comme "QUITE" ou "GRRRRRrrAIL", mais les chevaliers respectaient Tim en tant que vieux-qui-sait.
Lorsque Burdange devint une seigneurie vampire, Tim eut beaucoup de mal à faire la bascule et à s'imprégner de son nouveau rôle. Il n'est guère passionné par les Arcanes de la Non-Vie et préfère continuer à hurler et à lancer des boules de feu dans le vide. Cependant, pour garder sa place - et sa tête-, il a bien été obligé de se mettre à la nécromancie. Etonnamment, il y semble beaucoup plus doué que dans les autres disciplines magiques qu'il étudiait auparavant, mais il n'a pas pour autant changé d'un pouce son comportement et son attitude.
Aussi aujourd'hui, les malheureux qui se retrouvent face aux hordes de Burdange ont-ils parfois la surprise d'entendre un beuglement agressif jaillir des rangs de goules, un mot qui semblent affreusement décalé au milieu de toutes ces horreurs: "a GRRRRAIL?"

Malgré ses protestations et son manque d'intérêt pour la chose, son odeur et sa maîtrise des Goules font incontestablement de Tim un nécromancien.

Règle spéciale:

"You know lots of things, enchanter": Tim l'Enchanteur déchaîne toute la puissance de son bourdon magique sur l'ennemi. Une fois par partie et obligatoirement au premier tour de jeu, Tim peut envoyer une boule de feu à une distance de 1 pas. Il s'agit d'un projectile magique qui a une Force de 1. Si le joueur MV prend soin de beugler "QUITE!" au moment du lancement du sort, sa portée passe à 2 pas.
De plus, on considère que Tim l'Enchanteur sait toujours.


_________________
"Vaut mieux boire un coup avec les vieux du PMU qu'avec les jeunes de l'UMP"

"Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'Univers et il vous croira. Dites-lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr".
avatar
Le Kinderfresser
Buffle
Buffle

Messages : 699
Date d'inscription : 30/09/2009
Localisation : Beffroi de Theodonis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Kinderfresser le Dim 10 Jan - 10:38

GRUFTGULE !

Bon ben c'est un scandale. Elles ne sont pas finies, mais je ne résiste pas à l'envie de les montrer car je suis scandalisé par le temps mis pour faire 20 goules.
Oui, 20 Goules, en une heure environ Shocked . Il reste le peaufinage (dents, yeux, ossements), mais c'est déjà largement jouable.
Je mets le gros tas qui traîne actuellement sur la table de la cuisine, c'est amusant, ça, et méchamment Mireilledumasique, vingt créatures nécrophages à côté du Nutella.





Alors comme je ne suis pas un gros con buté (euh...), je change mon fusil d'épaule: autant les lavis GW m'avaient déçu à mort pour les Eldars, autant sur les goules c'est pas loin d'être magique, pour peu que l'on cherche un résultat "tabletop".

Je pense que je ferais un tuto "les Goules pour les nuls" à l'occasion de la peinture d'une autre vingtaine, mais voilà déà en gros comment j'ai procédé pour améliorer facilement le rendu du simple splortchage:
1-sous-couche en Necrotic Flesh (AP), une sorte de vert/gris.
2- bombage en zénithal de Skull White. C'est une étape importante, qui prend au moins, ouah, dix secondes. Ca éclaire le sommet de la fig comme une lumière naturelle, genre celle du soleil. Ca permet en quelque sorte de faire un "pré-éclaircissement" ou "pré-ombrage". Ca peut marcher avec n'importe quelle couleur pas trop sombre (sur du noir ça rend rien), genre ocre ou brun (pour les HB par exemple), et ça donne une excellente base lumineuse et des contrastes déjà en place pour le...
3- splortchage sauvage et frénétique de Badab Black GW. Autre point important: le coup de doigt. Une fois le lavis splortché, et avant que ça sèche, essuyer le dit lavis avec un coup de doigt sur les zones les plus éclairées (front, épaules). Ca crée un contraste facile et efficace.
4- Glacis de Scab Red, pour figurer la peau irritée et en même temps enrichir à mort les teintes (ça colle parfaitement avec les gris/vert des Goules).

Voilà. C'est écoeurant, c'est la mort de la peinture à l'ancienne qui prend des heures pour peindre des figs qui crèvent par paquet de dix. ^^

_________________
"Vaut mieux boire un coup avec les vieux du PMU qu'avec les jeunes de l'UMP"

"Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'Univers et il vous croira. Dites-lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr".
avatar
Le Kinderfresser
Buffle
Buffle

Messages : 699
Date d'inscription : 30/09/2009
Localisation : Beffroi de Theodonis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Grelot le Lun 21 Juin - 22:00

une bonne idée :



PS : magnifiques tes goules

_________________
ravnos amical Smile
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Grelot le Dim 3 Oct - 11:20

es tu ok pour qu'on présente ça comme texte battle pour la partie hobby de l'interclub ?


_________________
ravnos amical Smile
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Kinderfresser le Jeu 7 Oct - 7:36

Yes of course. Je peux même reprendre un peu, en relisant j'ai vu quelques phrases foireuses. Dis moi.

_________________
"Vaut mieux boire un coup avec les vieux du PMU qu'avec les jeunes de l'UMP"

"Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'Univers et il vous croira. Dites-lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr".
avatar
Le Kinderfresser
Buffle
Buffle

Messages : 699
Date d'inscription : 30/09/2009
Localisation : Beffroi de Theodonis

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Le Grelot le Jeu 7 Oct - 8:33

ben si tu l'uniformise en un seul pavé en enlevant ce qui ne te plait pas, ca me va Smile

sinon je comptais le prendre tel quel...


_________________
ravnos amical Smile
avatar
Le Grelot
Notre Président
Notre Président

Messages : 1702
Date d'inscription : 29/09/2009
Age : 36
Localisation : entre deux mondes

http://ogres-theodonis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Maudite Seigneurie de Burdange

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum